Etat des lieux de mes PVS (patrons valeur sûre)

par

Toujours dans l’optique de créer une garde-robe cohérente, et surtout qui me va bien, la notion de PVS (patron valeur sûre) a commencé à faire son chemin dans ma tête. Qu’est-ce qu’un PVS ? Un patron qui correspond à ma morphologie, bien coupé, avec un potentiel de re-création élevé. Le but étant d’avoir une patronthèque testée et approuvée dans laquelle piocher ensuite sans arrières-pensées !

DSC00755

Bien évidemment, j’ai commencé par ranger presque tous les patrons Deer&Doe dans mes PVS : n’y voyez pas un égo démesuré, mais en tant que créatrice j’ai évidemment pris soin de dessiner des modèles qui correspondent à mon style et à ma morphologie (vous auriez fait quoi à ma place ? ^^).

J’ai ensuite rassemblé mes patrons candidats au titre de PVS, version papier et pdf (et je me rends compte que je suis devenue une snob des patrons : je n’arrive plus à me résoudre à décalquer les horribles planches de Burda ou de mes livres japonais !)

DSC00751

pvs

  • Robe Darling Ranges – Megan Nielsen : patron déjà réalisé en viscose qui n’a pas duré longtemps à cause de finitions toutes pourries… pourtant, gros potentiel PVS avec quelques modifications (les épaules sont trop décolletées à mon gout), à confirmer !
  • Robe Macaron – Colette : déjà testée et presque approuvée (elle était un chouille grande), gros potentiel PVS, mais à confirmer également dans ma taille et en (beaucoup) plus courte.
  • Blouse Pendrell – Sewaholic : jamais testé, mais j’aime l’originalité des froufrous sur les manches. A tester pour me faire une idée du rendu sur ma morphologie. EDIT : donné depuis la rédaction de cet article :)
  • Cache cœur – Coupé Couzu : jamais testé, je suis preneuse de retours si vous l’avez réalisé ! Sa simplicité le place dans les candidats aux PVS.
  • Veste M6408 – McCall’s : testée en jersey noir, je la porte d’ailleurs tout le temps ! Par contre gros problème de carrure trop large + emmanchures trop petites, je pense laisser tomber ce patron et en dessiner un à partir de mon t-shirt Plantain.
  • The Colette Sewing Handbook : plein de basiques à gros potentiel PVS. Je lorgne notamment sur la robe Truffle dans la section « fringues habillées ».
  • Pyjama Lakeside – Grainline : j’adore ce modèle et sa simplicité ! Mais il a aussi un gros potentiel casse-gueule sur moi (forte poitrine + petit haut droit = drame). Je vois bien le haut détourné en petit débardeur d’été original :) , à tester donc.
  • Robe Lady Skater – Kitschy Coo : énorme potentiel PVS pour ce patron ! Coupe cintrée + flatteuse + confort (le modèle se fait en jersey) = trio gagnant pour moi ! Je compte le réaliser très prochainement, stay tuned :)
  • Robe Ava – Victory patterns : cette jolie robe correspond à priori à tous mes critères PVS, mais il y a un petit quelque chose qui m’a toujours retenu de la réaliser sans que je puisse mettre le doigt dessus… A tester afin d’en avoir le cœur net !

Et ensuite ?

Une fois mes PVS identifiés, je vais continuer à appliquer la même démarche pour mes futures acquisitions, qui devront respecter l’un des critères suivants :

  • Le patron correspond à mon uniforme quotidien et a un gros potentiel de basique (donc déclinable à souhait)
  • Le patron correspond à un besoin ponctuel (entretien professionnel, soirée chez l’ambassadeur, mariage…) mais la coupe correspond à mon style et à ma morphologie
  • Le patron est un coup de cœur (parce qu’on n’a qu’une vie !) (mais attention, un coup de cœur personnel et pas influencé par le reste de la blogosphère !)

Selon ces critères, je lorgne actuellement sur la chemise Archer (basique potentiel même si coupe risquée pour moi), la robe Laurel (idem), la robe Chloé (gros potentiel de robe basique) et la robe Cami (similaire à une robe que j’adore, il faut juste que j’y ajoute une bande de taille).

Je trouve très intéressant de constater qu’à morphologies égales, il est rare que nous ayons les mêmes PVS (en fonction de notre travail, de notre mode de vie, de notre style personnel…). Et vous, quels sont les vôtres ?

23 Réponses
  • Maremelade
    janvier 25, 2014

    Alors moi mes PVS, je les ai déjà fait plusieurs fois et je porte chacune des versions régulièrement :
    – Pour le boulot : Anna Dress et Sigma Dress
    – Pour le weekend : Lady Skater Dress et Briar Top
    – Pour les vacances d’été : Sweet Scalloped Hem Shorts et Aime comme Mirage

    Les potentiels PVS non testés ou peu exploités : Jupe Chardon, Archer Shirt, Lola Dress et Manteau Gérard

  • Clo
    janvier 26, 2014

    Cet article est très important : on craque souvent pour tel ou tel modèle, mais finalement, ça reste un flop chez nous ! (pantalon Gilbert dans mon cas…! gloups !) – même si certaines sont une source d’inspiration pour d’autres, il faut garder en mémoire que chaque patron est différent, puisque sur une morphologie différente ! Donc, il faut savoir analyser les détails du vêtement, et connaitre nos atouts, et surtout non faiblesses (mes larges épaules sont incompatibles avec des manches gigots ou une encolure bateau !)
    Du coup, j’ai tellement de choses à dire sur cet sujet que j’ai décidé d’écrire un article lol !

  • LiLi-C
    janvier 26, 2014

    Je n’ai pas poussé la reflexion aussi loin, mais il est vrai que j’ai récemment constaté que les différents articles des couturieres de la blogosphere m’inflencent beaucoup trop. Mais n’ayant aucune une autre couturiere autour de moi, je trouve qu’il nest pas évident de choisir, juste à partir des dessins techniques et seule, un patro qui nous correponde. J’ai plusieurs loupés en tête à cause de ça.
    Je n’ai pas de PVS de très définis dans mon atelier ( peut être le short Chataigne qui a fait l’objet de mes 2 dernieres coutures). Mais je vais effectivement réfléchir à certains patrons que j’ai déjà fait ou non, qui pourrait être mes PVS.
    Dans tous les cas, merci pour cet article qui me fait découvrir de nouveaux modèles (et je suis comme toi, je me perds au milieu des lignes Burda, pourtant cela représente plus des 3/4 des patrons que je fais!)
    Bon dimanche.

  • nobutterfly
    janvier 26, 2014

    Il me semble que le patron Laurel est un peu différent dans l’ensemble des patrons que tu as sélectionné, n’ayant pas de taille accentué. Je n’ai pas encore vraiment réflechi aux pvs mais mon copain me dit toujours qu’un peu de taille et de décolleté me vont bien. Surtout la taille est une zone que je préfere plutôt un peu cachée, mais je dois avoué qu’il a raison, mais une taille élastiquée, non, je l’évite parce que cela a tendance de bouger d’une manière peu flattante (mon impression). J’adore les livres japonais, mais souvent ils ont très peu de taille ni de décolleté et je ne sens pas assez à l’aise de les adaptés. Par contre, j’en ai une série de Colette et de Deer&Doe qui attend d’être testée:
    – Sureau: testé plusieurs fois et pvs à condition que je rallonge le haut avec 2cm et la dernière fois j’ai également cousu les plis (mauvaise photo sur mon blogue: http://nobutterfly.blogspot.be/2013/11/de-stapel.html) ce qui me plait parce que cela accentue quand même la taille
    – Ottobre Glendora et ses variations de Ottobre 5/201: testé plusieurs fois et à reprendre, génial comme patron, également avec robe plus large (http://nobutterfly.blogspot.be/2013/09/bijtjes.html)
    – à tester: belladone et aubépine, rooibos de colette, la robe Martini de la Maison Victor (http://www.lamaisonvictor.com/fr/products/045476/Robe-martini) et le pantalon thurlow (de Sewaholic http://www.sewaholicpatterns.com/thurlow-trousers/).

  • charlotte
    janvier 26, 2014

    Et comme tous les jours je suis heureuse que quelqu’un qui a une morpho similaire à la mienne ai eu l’idée de créer des patrons !
    Ils sont evidemment mes premiers PVS, mais je me laisserai très volontiers tenter par de nouveaux tests : kelly skirt, macaron, crèpe…
    Dans mes PVS est entré directement en haut de l’affiche la Cami, j’adore son style ! D’ailleurs ma MAC crie caaaaaammmi !

    A bientôt pour ce génial TWP…
    Je vais peut être me l’adapter à ma sauce, ce concept… en tous cas cela me tente de plus en plus !! !

  • aelys
    janvier 26, 2014

    Je ne couds pas depuis assez longtemps pour avoir une « patrontheque », 7 ou 8 modèles dont la plupart sont des D&D d’ailleurs :)
    Enfin je place quand même Aubepine dans mes PVS sans hésiter !

  • mirza
    janvier 27, 2014

    J’ai deux types de PVS: ceux qui me vont bien et qui correspondent absolument a mon style, et ceux qui me vont bien et qui ne correspondent pas tout a fait a mon style sans pour autant en etre hyper eloigne. Dans la premiere categorie, je range les patrons de Grainline studio: c’est exactement ce que j’ai envie d’enfiler tous les matins, les coupes correspondent a ma morphologie & les explications sont limpides (j’ai un faible pour Archer & la Moss mini). Dans la deuxieme categorie, je range les patrons de Papercut Patterns: les explications sont aussi impecables & les coupes me vont avec un minimum d’ajustements. Alors, certes, je n’aurais jamais imagine de moi meme ces patrons, mais ca me plait aussi des fois de coudre des chose un peu en dehors de ma « comfort zone », et de faire confiance aux createurs :) Je pense que niveau style, la sureau & la belladone rentreraient parfaitement dans des PVS, mais il faudrait que je refasse quelques toiles pour atteindre le fit parfait… et, j’ai un peu la fleme/pas le temps…
    Mon but principal cote patrons est d’assayer de ne pas trop me laisser influencer par les blogs. Tester qqch qui ne m’aurait pas plu a priori, si c’est une foi de temps en temps, ok. Ca peut permettre de faire de jolies decouvertes. Mais la plus part du temps j’essaye de ne pas ceder :)

  • Marick
    janvier 27, 2014

    Hum… je débute trop pour en être aussi loin dans ma recherche.
    Airelle, Datura et Plantain sont dedans. La robe trapèze de « dressing chic revisite les 70’s aussi », elle me correspond pile poil, s’accommode de bien des manières et en bonus est rapide à coudre. POur le reste je suis en recherche, inspirée souvent de la blogosphère, moutonnant parfois et l’assumant, prenant mon temps pour essayer. Quelque ‘uns de tes liens me parlent, à essayer !

  • yasmine
    janvier 27, 2014

    Pour mon dressing, je recherche des basiques mais pas trop basique non plus. En général les tee-shirt, jeans et gilet sont achetés, mais concernant les patrons (dont certains que je n’ai pas encore testé, mais ils sont sur ma to do list) j’ai aussi les patrons D&D :-D dans lesquels je compte refaire la sureau et la belladone, et surement chataigne et aubepine… Sinon j’ai adoré anna dress à refaire dans un tissu moins strict, et j’ai acheté recemment chloé et ava que j’ai hate de faire. Il me faut des patrons cintrés mais pas collés aux hanches pour être claire, donc tout ce qui est un peu évasé, et toujours à la recherche de nouveauté qui me vont…

  • Laissons Lucie Faire
    janvier 27, 2014

    Pour ma part, mes PVS sont la jupe chardon (je n’ai pas encore essayé les autres patrons Deer and Doe, qui ont un bon potentiel de PVS), le débardeur à plastron et le top à manches Dressing Chic (sans le noeud), une jupe Burda et une cape du magazine Coudre c’est facile. Des modèles bien coupés, simples mais pas trop, car si j’aime les basiques, j’aime aussi une touche d’originalité.
    Souvent, quand un patron me correspond bien et me plait, je le couds plusieurs fois en intégrant des variantes. Ca représente un gain de temps considérable puisque le patron est déjà décalqué et découpé. Il n’y a plus qu’à!
    C’est aussi pour cette raison que je glisse soignement chaque patron, dûment annoté (taille, titre, bouquin/revue d’origine…), dans une chemise en plastique. Le tout étant ensuite rangé dans un classeur à anneaux.
    Ca peut faire peur, mais ça me permet de gagner un temps fou.

  • Emilie LG
    janvier 27, 2014

    Jusqu’à présent, j’ai un rythme bien trop lent pour me permettre de refaire un patron 2 fois (sinon je n’arriverai jamais au bout de ma To Do List !!!).
    Et puis j’aurai l’impression de perdre un peu l’excitation de découvrir un nouveau modèle, d’apprendre un nouvelle technique….
    Par contre je prends bien soin de sélectionner des modèles adaptés à ma morphologie donc au final il ya assez peu de ratés qui restent enfermés dans ma penderie. Chez moi quand ça rate c’est directement pendant la confection (mauvais choix de tissus/patron détestable –> hop je stop et poubelle, on passe à autre chose)
    D’ailleurs je remarque qu’avec le temps (je couds depuis 4 ou 5 ans) je deviens exigeante sur « l’objet patron » en lui-même : j’ai commencé avec des Burda….et puis j’ai découvert les patrons de designers indépendants. Depuis j’apprécie d’avoir un petit livret avec des conseils et explications dessinées, d’avoir une planche de patrons de qualité, d’avoir une pochette/un contenant joli et bien pensé.
    Quand je craque sur un modèle :
    Burda : j’y réfléchis à 2 fois (suis-je prête à ajouter tous les marges de couture ? La planche pleine à craquer par contre ne me dérange pas, j’ai commencé avec ça et j’y suis habituée.)
    Indie dispo uniquement en PDF : je regarde attentivement le prix et l’originalité du modèle, vu que je vais devoir tout assembler moi même et n’avoir aucun « objet fini » il faut vraiment que ça soit qqch d’unique que je ne trouve nulle part ailleurs
    Certaines marques de patrons Indie m’ont déçues (la qualité de l’objet en lui même une fois encore : traçage de la planche approximatif ou pas très pro, explications par dessus la jambe, pochette bas de gamme..) et ceux-là je me refuse à les acheter même si un modèle me plait. Au pire je ferai un troc contre un patron dont je me lasse.

    Bref je vais arrêter mon roman et conclure sur le fait qu’un PVS pour moi, avant même de choisir le modèle c’est un « objet » de qualité/une marque à qui on peut faire confiance…ensuite comme notre style évolue au fil des années, il faut bien tester des choses qui changent un peu du quotidien sinon ça devient vite lassant :-)

  • Keridwen
    janvier 27, 2014

    Pour Ava, je peux peut-être t’aiguiller. Je viens de la réaliser pour un mariage, j’en suis plutôt contente, je vais la publier en février sur mon blog, après la fête. Mais il y a un bémol, la forme ne correspond pas exactement à ma silhouette. Je pense avoir une morpho D&D et je suis un peu frustrée car la jonction entre le haut et le bas arrive un peu au dessus de la ligne de la taille et du coup ça ne m’affine pas vraiment… Du coup, j’ai bricolé une grosse ceinture dans le tissu de la robe pour resserrer la chose. Je n’avais pas vu ça sur les autres réalisations de la blogo avant de faire la mienne mais ensuite en regardant de plus près, il apparaît que je ne me suis pas planté. Si je refais une robe avec ce patron, je descendrai cette fameuse ligne à ma taille.

  • Sytha
    janvier 27, 2014

    Il est difficile de parler encore de PVS car j’ai encore trop peu de vêtements cousus à mon actif, et tous ont encore un problème de fit à résoudre…Mais je commence à percevoir les patrons à privilégier: ceux qui me permettent de varier en poids facilement donc tous ce qui est loose ou élastiqué à la taille mais qui marque quand même la taille sinon j’ai l’air d’un sac. J’ai donc acheté mais pas encore eu le temps de coudre: Réglisse et Aubépine de D&D, Anouk de Victory Pattern (gros coup de coeur!)
    J’ai hâte d’avoir tous mes patrons redimensionnés pour ma morphologie et de pouvoir coudre rapidement plusieurs versions!
    Là je couds une Anna de By Hand London, je verrai bien si ça me va et dans ce cas à moi Belladone! Tout ce qui est taille haute ne va pas pour cause de bidon qui gonfle, je me sens vite serrée dans ma belle Chardon, j’espère que mon objectif 2014: A bas la malbouffe! va me réconcilier avec elle et bien d’autres jolis patrons…

    Il y a aussi les patrons hors de portée techniquement mais peut-être un jour: Albion de Colette Patterns et Archer de Grainline.
    Quant aux patrons Burda, j’ai commencé avec les patrons indés alors la planche multi-patrons me fait carrément peur! (sans parler des instructions). Comme Emilie LG, le plaisir de la couture tient aussi dans l’objet-patron: belle pochette, livret et papier à patrons clair (+++ pour D&D et son papier épais bien blanc, un bonheur!)

  • Pause couture
    janvier 27, 2014

    Moi j’ai commencé la couture il y a 3 ans.

    2 ans d’apprentissage où je n’ai porté aucun vêtement cousu. Y’avait toujours quelque chose qui clochait. Avec le recul je m’aperçois en fait que les coupes ne convenaient pas du tout à ma morphologie. Mais sur la blogo les réalisations étaient tellement chouettes (maintenant j’ai arrêté de faire le mouton) !

    Et 1 an où j’ai vraiment trouvé mon style (très classique mais féminin) et où j’arrive à porter tout ce que je couds.

    Je trouve principalement mon bonheur dans les patrons Ottobre et Burda qui taillent vraiment très bien pour ma morphologie.

    J’aime les vêtements près du corps et les matières confortables (surtout le jersey).

    Je fuis toutes les formes floues et celles qui donne du volume…Je ne me retrouve pas du tout dans le style bloguesque du moment par exemple.

    Le plus important, coudre pour soi et coudre des vêtements qui nous mettent en valeur.

  • Caroline
    janvier 28, 2014

    Merci Éléonore. Encore un article très intéressant! Ta démarche est géniale! Enfin de la couture plaisir et utile! Je suis le TWP depuis sa sortie et je ne rate aucun article. J’ai ailleurs écrit sur mon blog un article sur le sujet (http://mes-10-doigts.blogspot.fr/2014/01/the-wearability-project-acte-i.html). Sous ton impulsion, je me suis lancée dans une phychanalyse complète de ma garde-robe (analyse de ma silhouette, de mes couleurs, de mon uniforme, de mes PVS…) et finalement, ce projet m’aide à prendre confiance en moi car il me permet de valoriser des cousettes adaptée à ma morphologie, à la réalité de mon quotidien et à mon image. Pour ne pas m’écarter du droit chemin à chaque cousette, j’ai établi une fiche d’évaluation des PVS (un peu comme Clo d’ailleurs :) que je t’invite à venir voir si tu en as envie. Hâte de lire ton prochain article!! (et de découvrir tes nouveaux patrons)

  • Frédérique
    janvier 29, 2014

    Cette analyse des patrons est vraiment très intéressante. J’ai commencé moi aussi à réfléchir aux formes et aux patrons qui me vont bien et que je peux décliner facilement et ceux qui finalement n’ont pas le potentiel que j’avais escompté ! C’est très instructif et ça va me permettre moi aussi de cibler mes prochaines cousettes pour qu’elles restent moins au fond de ma penderie ;-)
    Merci pour cette réflexion que tu nous amènes à avoir sur notre dressing et notre façon de coudre.

  • anne
    janvier 31, 2014

    Bonsoir, je couds depuis 30 ans et ça fait bien 20 ans que je suis attachée aux mêmes formes : des petites jupes trapèzes ou droites, des robes cintrées, des tuniques souples… Je suis une petite menue à rondeurs et je n’ai jamais pu réussir un patron Burda. Imaginez mon bonheur quand les bouquins japonais ont débarqué dans mon atelier, j’ai des épaules de japonaise! le reste, je l’adapte. Mes expériences de patrons indépendants sont mitigées, Deer and Doe c’est pas pour moi, j’ai offert tous les patrons que j’avais achetés mais les « aimecommemarie » me vont plutôt bien. Au fil des années, je n’ai pas fait de gros progrès techniques, ça m’intéresse pas trop et j’ai revendu ma surjetteuse. Je couds paisiblement 95% de mes fringues. ma plus jolie découverte : les broderies d’Alabama Chanin. Je suis une ancienne ado 100 idées et ce retour à la couture des jeunes femmes me fait très plaisir. Et pour ce qui est du « est-ce que ça me va? » l’idéal c’est quand même un chéri (ou une chérie) franc!

  • Stordigot
    février 4, 2014

    J’aime beaucoup le concept de ce blog et je cherche aussi à avoir une garde robe plus fonctionnelle en essayant de ne plus coudre sur un coup de tête un vêtement qui ne m’ira pas au final.. J’ai trouvé un site très sympa qui permet de définir sa morphologie avec les tops et les flops des vêtements en fonction de notre morphologie.
    Si ça peut servir à quelqu’un, voici le lien :
    http://mlleanne.ca/dis-moi-quelle-est-ta-silhouette/trouver-votre-silhouette/

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *